Auprès de l’arbre…nouveau chantier au centre d’écully

 

Un grand chantier de plus au centre ville, résultat de l’emprise des promoteurs….qui ont préservé un arbre déjà bien tronqué : ses jours sont sans doute comptés, mais pour le moment promoteurs et élus doivent se réjouir de constater ce gros effort de préservation de la nature sans craindre le ridicule !!!! Nos élus majoritaires sont sans doute à la recherche d’une 5ème fleur, mais manque de pot c’est un arbre en bien fâcheuse position qui illustre tous les effets d’annonce mensongers à propos de la préservation du patrimoine de la ville, patrimoine dont il sera fait état dans un prochain article. Quant au projet de construction sur ces lieux à l’arrière de l’actuel magasin alimentaire CASINO, coincé dans un environnement qui pose questions, un univers bien bétonné et très banal se profile comme c’est le cas pour nombre de constructions actuelles  sur la ville d’Ecully: prix très élevés mais dans la majorité des réalisations et projets aucune véritable création architecturale. Situation désespérante qui nuit gravement à la qualité de l’environnement. Faîtes suivre les clichés ci-dessous et constatez sur place.

DSCN4916 DSCN4914 DSCN4912 DSCN4911

ECULLY ASPHYXIE en photos

DSCN4921 (1) DSCN4920 (1) DSCN4919 (1) DSCN4918 (1)

Travaux de la station de désenfumage dite sobrement et plus politiquement station de ventilation du tunnel périphérique Nord : une  » surprise » pour le maire qui a annoncé dans la Presse ne pas en avoir été informé au préalable ! pour éviter cet effet de surprise il fallait être plus présent et efficace auprès des instances et des décideurs. Ainsi la commune aurait echappé a cette construction car il y avait d’autres sites possibles hors Ecully. Cette construction établie en zone EBC (avec un déboisement sur 3000m2, un bâtiment hauteur10m+une cheminée hauteur 3m)  n’apporte que des nuisances : un rétrécissement de la chaussée, une circulation difficile, et bientôt les effets du désenfumage du tunnel officiellement très minimisés mais la réalité à suivre sera certainement tout autre. Le mal est fait pour toujours et présentement il faut subir ce chantier jusqu’en Juin….si les délais sont respectés.

L’asphyxie d’Ecully se poursuit par ailleurs avec le développement incontrôlé de constructions, la commune est la proie des promoteurs avec la bienveillance des élus majoritaires… quoiqu’ils s’en défendent bien tardivement. Maintes fois signalés dans ce blog l’inflation grandissante de constructions sans aucun projet d’infrastructures pourtant bien nécessaires :point n’est besoin de mentionner longuement les inconvénients pour les déplacements des écullois de plus en plus soumis a d’énormes difficultés de circulation et déplacement, un cruel manque de places de parking nuisant gravement au développement du commerce sur la commune devenue de plus en plus  » ville dortoir ». Le prochain article traitera de travaux de construction immobilière en cours au centre ville dont voici ci-dessous une photo partielle actuelle en « avant-première ».

DSCN4914

RENDRE COMPTES: recours d’un citoyen contre la mairie d’Ecully

Communication sous responsabilité du plaignant M. NITSCHKE:

Quels sont les faits ?

Tout citoyen a un droit d’accès à la comptabilité d’une commune (art L.311-9 du code des relations entre le public et l’administration)

La comptabilité de la commune d’Ecully est basée sur le principe de la séparation des fonctions entre l’ordonnateur et le comptable : il y a donc 2 comptabilités : celle du maire et celle de la commune. La comptabilité du maire aide à établir les budgets à venir qui sont ensuite validés ou non par la comptabilité du comptable de la commune. Cette séparation est une règle de sécurité dans la gestion des fonds publics.

Le 13/11/2015, Monsieur NITSCHKE a demandé une copie des grands livres des comptes de la commune d’Ecully des années 2012, 2013, et 2014 sous format Excel. (Demande validée par la CADA le 17/03/2016)

Cette demande a été refusée par la mairie d’Ecully expliquant, notamment fin septembre 2016, dans le cadre du recours engagé par Monsieur NITSCHKE auprès du tribunal administratif que « la comptabilité de la commune et celle de l’ordonnateur ne comportent pas de grand livre des comptes ». Problème pour la mairie : l’instruction budgétaire et comptable M14 applicable aux communes et aux établissements publics communaux et intercommunaux à caractère administratif (Tome 2 – titre 4 (La tenue des comptabilités)) constitue le cadre juridique réglementant la comptabilité des communes françaises. Cette instruction contredit la mairie :
Elle stipule que le grand livre des comptes est l’un des deux supports principaux de la comptabilité de la commune. (tome 2 page 161)
Elle décrit avec précision les grands livres dont j’ai demandé la communication. (tome 2 page 162)

Sans préjuger du jugement ni de la suite qui sera donnée, ce différend profond opposant Monsieur NITSCHKE à la mairie d’Ecully pose une question : pourquoi aucun élu ne s’est exprimé en questionnement sur ce litige important et cet aspect de vie communale lors des Conseils Municipaux, alors que le problème couve depuis plusieurs mois et s’aggrave, ajoutant probablement de lourds frais d’avocat à la charge des écullois?

Il est temps que les élus réagissent et puissent débattre en se dégageant d’une autorité qui les contraint a l’omerta : s’il n’y a rien à cacher, pourquoi retarder voire empêcher l’obtention par supports informatiques des comptes financiers pour laquelle la CADA avait semble t-il donné un avis favorable?

Il serait également nécessaire que les élus même en période de « froid qui sévit dans l’équipe » cessent de rester figés et examinent en Conseil Municipal un autre problème qui fera l’objet d’une autre information à suivre prochainement sur le blog :

Qu’en est-il de la résidence étudiante du chemin du Rafour dont le permis de construire a été largement contesté par Monsieur NITSCHKE et des voisins sur preuves de documents mettant en doute la probité de décideurs.

Ci-après, pour information l’avis de la CADA communiqué par M.NITSCHKE

C OMMI S S I O N D ’ A C C È S
A U X D O C UME N T S A DMIN I S T R AT I F S
Cada
Le Président
Avis n° 20160190 du 17 mars 2016
Monsieur Bernard NITSCHKE a saisi la commission d’accès aux documents administratifs, par courrier enregistré à son secrétariat le 22 décembre 2015, à la suite du refus opposé par le maire d’Écully à sa demande de communication d’une copie sur cédérom et au format Excel (ou autre tableur) des grands livres des comptes de la commune pour les années 2012, 2013 et 2014.
La commission rappelle qu’il résulte de l’article L2121-26 du code général des collectivités territoriales que toute personne peut demander communication des délibérations et procès-verbaux du conseil municipal,
des arrêtés municipaux, ainsi que des budgets et comptes de la commune. L’ensemble des pièces annexées à ces documents, y compris les pièces justificatives des comptes, sont communicables à toute personne qui en fait la demande, selon les modalités prévues par l’article L311-9 du code des relations entre le public et l’administration. La commission estime que le document demandé est communicable à toute personne qui en fait la demande, en application de l’article L2121-26 du code général des collectivités territoriales.
S’agissant des modalités de communications, la commission rappelle qu’en vertu de l’article L311-9 du code des relations entre le public et l’administration, l’accès aux documents administratifs s’exerce, au choix du
demandeur et dans la limite des possibilités techniques de l’administration, soit par consultation gratuite sur place, soit par courrier électronique et sans frais lorsque le document est disponible sous forme électronique,
soit, sous réserve que la reproduction ne nuise pas à la conservation du document, par la délivrance d’une copie sur un support identique à celui utilisé par l’administration ou compatible avec celui-ci et aux frais du
demandeur, sans que ces frais ne puissent excéder le coût de cette reproduction et de l’envoi du document.
La commission estime que ces dispositions ne font pas obligation à l’administration de communiquer sous forme électronique les documents dont elle ne dispose pas déjà sous cette forme, ou de numériser un
document disponible en version papier. S’agissant du support (CD-Rom, DVD-Rom…) et du format (« natif »ou « image ») du fichier communiqué, la commission considère que le demandeur peut exiger de l’administration qu’elle lui fournisse une copie identique, tant du point de vue du support que du format, à celle ou à l’une de celles dont elle dispose ou est susceptible de disposer à l’issue d’une opération de transfert, de conversion ou de reproduction courante.
En réponse à la demande qui lui a été adressée, le maire d’Écully a informé la commission qu’il ne pouvait pas communiquer les documents sollicités au format Excel dès lors que la présentation des comptes 2012,2013 et 2014 est issue du logiciel comptable de la commune qui permet d’éditer ces comptes en format« PDF » et non en format tableur et que toute extraction en format « Excel » nécessiterait un travail deretraitement afin d’adapter les tableaux « Excel » à la présentation officielle issue des comptes administratifs.
En l’espèce, la commission relève que le travail de retraitement des documents sollicités au format « Excel »peut être assimilée à une opération de conversion ou de reproduction courante qui n’excède pas les obligations auxquelles l’administration est tenue de se conformer au titre des dispositions mentionnées cidessus.
La commission émet donc un avis favorable à la communication des grands livres des comptes dela commune pour les années 2012, 2013 et 2014 sous le format demandé.
3 5 , r u e Sa i n t -Domi n i q u e 7 5 7 0 0 PARI S 0 7 SP  0 1 4 2 7 5 7 9 9 9 • T é l é c o p i e : 0 1 4 2 7 5 8 0 7 0 • www. c a d a . f r • c a d a@c a d a . f r
20160190 2
Pour le Président
et par délégation
Bastien BRILLET
Rapporteur général adjoint
Conseiller de tribunal administratif
3 5 , r u e Sa i n t -Domi n i q u e 7 5 7 0 0 PARI S 0 7 SP  0 1 4 2 7 5 7 9 9 9 • T é l é c o p i e : 0 1 4 2 7 5 8 0 7 0 • www. c a d a . f r • c a d a@c a d a . f r

Ecully : une equipe municipale fragilisée

Ecully et les élus majoritaires: les divisions :

  • juillet 2015 : démission de l’adjoint a l’urbanisme
  • decembre 2016 : le 1er adjoint abandonne ses délégations  avec la Collectivité, la Région, la Métropole… et la conférence des maires.
  • Bonne année Monsieur le Maire qui entretenez les divisions!! Que réserve 2017 ? une fois de plus voici la commune bien isolée et votre gouvernance profondément remise en cause.
  • Cérémonie des voeux : des paroles sans actes : le déclassement des autoroutes A6 et A7 est loin d’être le seul fait du maire d’Ecully. Bien avant lui les maires des autres communes impactées et les hautes instances avaient travaillé le sujet. Par effets d’annonces répétitifs, le maire d’Ecully tente bien tardivement de reprendre l’avantage. La vérité est qu’il a toujours négligé ou refusé de travailler en partenariat au niveau intercommunal et reste isolé des grandes décisions. Quant au projet d’aménagement en site propre et doux,  il ne pourra être réalisé avant le contournement qui reste en suspens depuis fort longtemps: au mieux la réalisation finale ne pourra être effective avant l’horizon 2030…

Les mauvais couts au pôle sportif et voie sans issue

Projet du site sportif et de loisirs : inconvenable le sourire béat des élus en photo de presse (Le Progrès du 16/12) pour un projet aux estimations  gravement fantaisistes. A Ecully le maire conduit les budgets dans un épais brouillard pour mieux dissimuler ses erreurs de gestion, et ses imprévisions.  Il n’est pas à quelques millions d’Euros près pour ce projet dit de fin de mandat, vraisemblablement une bagatelle pour les élus de l’exécutif pourtant décriée par l’opposition. Ainsi le projet oscille le temps d’un conseil municipal de 3,8 millions d’euros a plus de 6 millions voire 7 millions… et pourquoi pas davantage…. A remarquer aussi : le refus de discussion et de réponse de l’adjoint aux finances soumis aux ordres du chef de l’exécutif ordonnant à tous ses adjoints de n’émettre aucun avis ni critique ni explication. Il est  flagrant qu’Ecully n’est plus du tout sous régime d’une bonne gestion prudente, un dérapage de plusieurs millions d’euros et la perte de contrôle n’étant pas  le souci de l’exécutif !!!

Après bien des promesses aux sportifs qui attendent depuis des années le remplacement de batiments, d’espaces et d’équipement obsolètes, le démarrage de ce projet est reporté a une fin de mandat du maire pour un faire-valoir électoral uniquement personnel. Situation déjà vécue dans le précédent mandat à propos du Centre Culturel démarré avec retard et une enveloppe de 800000 euros, réévaluée ensuite a 1200000 euros, dont l’achèvement partiel a finalement atteint 4000000 d’euros…. Grand désordre a l’époque et précipitation en fin partielle de travaux pour une inauguration officielle de « fin de mandat » masquant le fait qu’un bâtiment entier de l’ex-maison de la rencontre n’a pas été réhabilité (faisant cruellement défaut aux associations) et demeure en totale dégradation bien cachée aux ecullois:  il serait souhaitable qu’une visite guidee et sécurisée des lieux inachevés soit demandée par les citoyens. Sportifs, restez attentifs: entre effets d’annonce et réalisation il y a toujours le grand écart politique qui retardera ce projet  resté dans les dossiers depuis tant d’années…

Une voie sans issue : le chemin de Charbonnieres interdit après un éboulement de talus ! Après avoir fait disposer des plots béton très dangereux pour le croisement des véhicules, voila un léger éboulement de talus qui provoque un arrêt total de la circulation. La réouverture reste indéterminée, cette situation  va perdurer car  elle arrange des élus ecullois  aux habitations très proches de ce chemin qui en apprécient la fermeture et freineront pour retarder la remise en circulation.

blocs1-14-2

Le mauvais oeil

Ecully est supposée sous video-surveillance par cameras et le maire ne cesse d’en rajouter pour son auto-satisfaction sans se préoccuper si derrière cet équipement il y a au moins un oeil en permanence…. A en juger par la forte recrudescence des cambriolages constatée et des chiffres non corriges politiquement, la ville d’Ecully a été impactee ces derniers mois par nombre de vols avec effractions échappant a l’oeil de cette video surveillance…

Malheureusement preuve est faite  que l’installation très couteuse de cameras aux écrans bien souvent inoccupés (ce qu’ignorent la plupart des citoyens), n’est pas la solution suffisamment efficace face a des individus entraines qui agissent dissimules et restent trop souvent impunis.

Donnons aux policiers, aux agents de la sécurité, de bonnes conditions de travail, rétablissons le respect de ces hommes et femmes dévoués qui subissent des atteintes morales ou physiques graves et agissent tous les jours au péril de leur vie. Fait rarissime : suite aux cocktails incendiaires  dont leur collègues ont été victimes  les policiers manifestent depuis plusieurs semaines  en plusieurs villes de France dont LYON pour réclamer entre autres le respect  de leur autorité,  la confiance des élus et des citoyens, des locaux propres et salubres, du personnel, des équipements en matériels et  en protection personnelle, des connexions  informatiques performantes,  moins de paperasserie pour une plus grande présence efficace sur le terrain. Ils déplorent que la justice permet trop souvent aux délinquants d’échapper aux peines et de revenir ensuite les narguer. A Ecully la dernière solution trouvée fut de créer un poste de maitre-chien pour lutter contre les incivilites, solution bien dérisoire se traduisant une fois encore par le recherche d’effet d’annonce alors que l’insécurité galopante régne sur la commune, sans volonté d’ecoute pour resoudre les problèmes de fond.  Nos élus de l’exécutif  préoccupés de leur carriere politique aboient mais laissent passer la caravane de délinquants.

A6 : REUNION PUBLIQUE DU 15 NOVEMBRE ENTRE REVE et REALITE

DSCN4745

Reunion prétexte a des effets d’annonce du maire d’Ecully  :  le projet  de boulevard urbain en lieu et place de l’autoroute A6 est a l’horizon 2030 !!! Ecully n’étant pas la seule commune impactee, le futur projet d’aménagement devra être etudie en concertation avec les communes voisines ainsi que les hautes autorites  et ne sera pas celui d’un seul maire meconnaissant les réalités.

ECULLY : Les pieds dans le béton !

Ecully : extrait de la presse regionale du 30 septembre : « La mairie trouve une parade contre l’urbanisation a outrance ». Voici un titre bien révélateur du grand malaise qui s’est installe sur la commune suite a l’avalanche de permis de construire qui  détruiront définitivement  » l’aspect,le caractère village » qualificatifs sans cesse repris a tort par nos élus majoritaires. La réalité (maintes fois abordée sur le blog a propos de la prise de pouvoir des promoteurs face a une mairie complaisante, irréaliste, inconséquente) contraint les élus a admettre enfin que la commune ne sera plus un village mais une ville avec ses problèmes de circulation, de déplacement, de stationnement.

Désormais l’executif est piégé, pris les pieds dans le béton : dans l’affolement une issue très incertaine est recherchée avec un maire qui impose en conseil municipal de  classer en zone EBC des bosquets attenants a 2 projets de construction récents dans lesquels il était englue (140 nouveaux logements sur la zone de Charriere Blanche et d’autres logements rue Terver a l’emplacement de l’ancienne maison Jocteur). Manoeuvres et solution de dernières minutes dans le but  de contrer et tenter de revenir sur des projets immobiliers decides comme tant d’autres  au grand mépris des citoyens subissant cette inflation de constructions au détriment de la qualite de vie.

Quant au classement en zone EBC on peut tous les jours en constater la fragilité : sur Ecully il suffit de voir le chantier en cours de construction d’une station   de desenfumage du tunnel de Rochecardon surmontée d’une tour de 10 metres, zone de 3000 m2 initialement classee EBC sur laquelle végétation et tous les arbres ont été détruits.  Il faut cesser de faire croire a des dispositions pérennes contre le bétonnage et une lutte pour vaincre l’impermeabilite grandissante des sols ! L’equipe dirigeante actuelle bien fragilisée par un maire qui veut tout régenter sans déléguer nous enfume pour voiler nombre de décisions inopportunes.

DSCN4383

RETRO-VISION

La Culture vue de LA TOUR : pourquoi une culture dirigée depuis La Tour de Salvagny ? N’y avait il pas sur Ecully une candidature capable de répondre a cette fonction avec plus de competence et de présence qui ne sont pas les atouts de l’actuelle adjointe a la Culture : elle ne réside ni ne demeure a Ecully depuis bien avant les dernières élections municipales, situation anormale et réelle répétition du peu d’implication constatée dans un mandat precedent (2001-2008) uniquement imposée par un choix excessivement politique qui ne devrait pas avoir place dominante dans le domaine culturel. 

Désormais certaines orientations de la Culture mettant en filigrane photographique l’actuelle adjointe relèvent d’une sculpture-spectacle basique type « Vu a la Tele » (qui rameute principalement un public non ecullois) et pour laquelle il faut combler les couts par une forte augmentation de subvention (20000 Euros supplémentaires)…

Encore un exemple du peu d’intérêt pour la Culture : le Centre Culturel est fermé 3 matinées par semaine !  le maire refusant une permanence par un gardien.

Autre questionnement Culturel : pourquoi cet engouement des élus majoritaires pour une édition du livre d’Histoire de la ville avec une participation financière si importante décidée par le maire lors de son lancement qui revendique une commande de 1100 volumes + une réédition au prix unitaire de 42 Euros ? pourquoi cet éditeur « Spirit Communication » et comment a t-il été sélectionné, quelle liaison cache éventuellement ce choix? il serait intéressant et primordial d’en connaître la justification.

Le deploiement de cameras : elles sont de plus en plus nombreuses et très couteuses pour un resultat très contestable puisque aucune  assurance  a l’appui quant aux permanences du personnel suppose observer et surveiller en direct. Le nombre de vols en chiffres reels avant correction politicienne est en nette augmentation sur la commune, bien des ecullois en ont subi les dommages. Les insuffisances de résultats par les « cameras  aveugles » nécessitent désormais la présence d’un maitre chien associe a un budget supplémentaire de 35000 euros… Entre budget cameras excessif et budget canin supplémentaire le maire occulte d’autres demandes prioritaires.

L’actualité du patrimoine délaissé en quelques questions ???

Ecully a eu la chance d’hériter d’un riche patrimoine laissé par nos prédécesseurs, mais qu’en restera t-il dans quelques années avec tant de facilités données aux promoteurs qui déstructurent l’existant et effacent définitivement par un nombre excessif de constructions le caractère  de la commune devenue… VILLE.Les élus responsables se cachent derrière les « 4 Fleurs » pour tenter de masquer l’inflation de permis de construire délivrés à la hâte sur des promesses électorales, sans plan d’urbanisme réfléchi  ni structures adaptées dont les écullois vont se rendre compte (si ce n’est déjà fait) en termes de difficultés de circulation, d’insuffisance de parkings, d’insécurité grandissante. La seule réponse actuelle à ces graves conséquences présentes et à venir consiste à développer les très coûteuses caméras et à l’adoption récente de « la gent canine ». Et dans les grandes déclarations n’ayant qu’effets d’annonce : la transformation de l’autoroute en boulevard urbain… En réalité ce projet ne verra pas le jour avant l’horizon 2030…et il est loin d’être l’oeuvre unique d’un maire, les autres élus de l’intercommunalité concernés (Dardilly, Limonest par exemple) ayant beaucoup travaillé (bien avant la déclaration  du maire écullois et de son implication tardive) à l’aboutissement du déclassement de l’autoroute dont les effets s’inscrivent dans le futur.

  • Au cours des journées du patrimoine, il ne faut pas manquer d’observer l’avalanche de nouvelles constructions et entre autres  la très récente  en cours chemin de Villeneuve: illustration remarquable de ce qu’il ne fallait pas autoriser lors du dépôt de permis !photo 1

 

  • Il faut profiter de cet inventaire du patrimoine pour réclamer une visite de la partie inachevée du Centre Culturel en total délabrement que le maire refuse de réhabiliter alors que ces 300 M2 font cruellement défaut à des associations qui  n’ont pas retrouvé leur place ou sont pénalisées dans leurs activités par des espaces insuffisants.
  • Place du marché, un exemple du patrimoine délaissé par manque d’entretien, véritable verrue aux yeux de tous :Ecully-Accueil Place du Marché
  • Ancienne maison de gardien du Parc de la Condamine : Un ravalement extérieur a été fait lors du mandat précédent, mais la grande vétusté intérieure la rend inhabitable. Pourquoi promettre au Groupe d’Histoire des travaux intérieurs qui seront importants et très coûteux dans le but d’entreposer des archives… qui finiront par y moisir. IMG_3687
  • Une visite de la mairie s’impose pour constater dans la montée d’escalier intérieur une tapisserie classée qui souffre d’un accrochage par des clous ! Constatation déjà faite dans le mandat précédent avec force recommandation pour pallier cette très mauvaise présentation qui la détériore, mais rien n’y fait. La situation perdure…la culture restant dans l’ignorance  des politiques.
  • La maison face au cimetière : un bel exemple de vétusté et d’abandon.
    Vue de face
    Vue de face

    Le bâtiment de l’ancienne Trésorerie fermé depuis décembre 2015? Que deviendra t-il ? Même question pour la chapelle qui jouxte le Septentrion chemin de Villeneuve…dont la vente a été réalisée par la commune….IMG_3683

 

 

 

 

 

Les bâtiments sportifs : eux aussi en très mauvais état... Il y a promesse politique de nouveau pôle sportif, mais rien ne bouge, le maire se réserve ce projet pour une fin de mandat avec les risques de ne pas terminer en temps , voire de l’abandonner partiellement ainsi que cela s’est produit pour une partie du centre culturel murée et cachée à la population ! Incapacité de la gouvernance actuelle d’étudier un projet intercommunal pour en diminuer les coûts puisque depuis plus de 15 ans rien n’a été entrepris pour s’entendre avec les communes voisines. Quant à la piscine rhabillée à l’extérieur pour en cacher la vétusté, il est fort probable que d’autres problèmes surgissent au niveau du bassin très vieillissant…et des équipements techniques qui ont déjà valu plusieurs fermetures.

Autre souci à venir : le bâtiment de l’ESPACE (face à la piscine) parfois utilisé pour des spectacles, dont la vétusté  et le manque de confort se font de plus en plus sentir à tous points de vue. Et pendant ce temps se déroulent les travaux de construction ( en direction de la rue Marietton, face à l’école d’horticulture) d’une station de désenfumage de tunnel surmontée d’une haute cheminée, travaux qui vont durer encore plusieurs mois et aboutiront à d’autres nuisances. La population n’a pas été suffisamment avertie et s’étonne de ces travaux, l’information ayant  été volontairement masquée.