Ecully : Les contradictions et effets d’annonce de la gouvernance actuelle…

photo 5-3

-Plein Centre Ville: place aux promoteurs :
Pour exemple : Parmi de nombreux autres : programme immobilier en lieu et place de cette demeure promise à démolition prochaine. Où se situe ECULLY-VILLAGE? trop nombreuse délivrance de permis de construire (plus de 400 logements) sans véritable plan d’urbanisme ni préoccupation des infrastructures (voies de circulation, stationnement et parkings), ni dispositions à propos des perturbations et conséquences engendrées par ces nombreux travaux. Des désordres qui vont impacter fortement et durablement la qualité de vie sur la commune qu’il faut cesser de décrire  « Village ».

La vraie-fausse inauguration du Centre Culturel : bâtiment dit  « La Chevalerie »  (ex-maison de la Rencontre) : 300 m2  non rénovés qui font défaut au bon fonctionnement. Lors de l’inauguration officielle en période pré-électorale cet aspect a été volontairement caché aux citoyens pour minimiser le coût réel…à venir qu’il faudra inscrire aux prévisions budgétaires actuelles. Pour le moment, l’entrée de ce bâtiment laissé à l’abandon est  » d’accès interdit au Public »

IMG_2128

Réchauffement climatique : inciter à la réalisation de toitures végétalisées dans les nouvelles constructions (Développement durable-agenda 21). Engagement non respecté qui s’est soldé par l’abandon de réalisation  de toiture végétalisée initialement prévue dans le projet de rénovation de l’ex-Maison de La Rencontre. Un abandon préjudiciable et incohérent,  en totale contradiction avec ce qui avait été initialement prévu par l’ensemble « économiste-architecte ».

Déplacements doux : des vélos électriques avaient été achetés par la mairie au cours du mandat précédent mais ils ont bien vite disparu de la circulation…certainement emportés dans leur élan par des esprits sportifs mais mal intentionnés. Aucune précipitation  pour rechercher les auteurs de cet envol qui a un coût pour les contribuables. Coût sans doute ridicule eu égard à celui de la « Navette-Bus » qui a circulé trop souvent à vide pendant les 2 mandats précédents c’est-à-dire 13 années à raison de 25000 euros/an à charge de la commune.autrement dit des citoyens.. soit une dépense totale de 325000 Euros qui pourraient être bien utiles actuellement.

-Les pistes cyclables à tronçons et dangereuses ont déjà fait l’objet d’un article de ce blog. Pour les déplacements doux il faut y ajouter de nombreux trottoirs de la commune déformés ou trop étroits qui rendent les déplacements difficiles, dangereux ou impossibles dans le cas de personnes présentant un handicap.

-Il faudra aussi qu’un jour nos élus majoritaires daignent étudier un parcours piétonnier et cyclable sécurisés pour une liaison Ecully- Gare de Tassin, maintes fois réclamée par l’opposition sans aucun effet, la surdité politicienne de certains permettant d’esquiver réponse et décision. Pour un changement positif il serait souhaitable que les élus détachés à la Métropole-Grand Lyon ne se contentent pas d’une figuration fugitive dont le but prioritaire  serait de pointer afin de percevoir leurs indemnités comme cela se passait dans les précédents Mandats. Reste que le cumul actuel de fonctions et d’indemnités mériterait réflexion et limitations.

-Il est écrit dans l’Agenda 21 : « La commune mène un certain nombre d’actions visant à favoriser la promotion et le développement économique de son territoire par l’intermédiaire de TECHLID ».

 La présidence de TECHLID ayant échappé à Ecully, le choix a été le retrait avec les probables conséquences désastreuses  sur l’emploi et l’économie dont la commune subira les effets.

-Un site de la ville régulièrement actualisé (agenda 21) : ce n’est pas le cas, nombre d’informations ne sont plus du tout d’actualité et nécessiteraient une profonde mise à jour. Le site est obsolète,  il faudrait une refonte complète car d’autres communes font beaucoup mieux telles Dardilly, Meyzieu par exemple.

Réduction de la quantité de papier consommée : à ce propos il serait nécessaire de connaître le Budget réel (preuves à l’appui), de communication du Cabinet du maire qui ne semble pas faire preuve d’économie… Pour exemple : bien avant la période des dernières élections municipales et en préparation masquée de candidature  les écullois ont été abreuvés de nombreux documents imprimés très coûteux ayant pour seul but subliminal la promotion électorale de l’intéressé.

le DOB du présent mandat: « débat d’orientation bidon » ou autrement dit : débat d’orientation budgétaire. Cette présentation en Conseil municipal qui concerne le budget a été désastreuse, sans chiffrage ni projets précis. Le pire est à craindre en termes de gestion.

METROPOLE : Le maire qui s’est élevé (dans un article d’Ecully Magazine) contre l’augmentation des impôts décidée en première séance de la Métropole, s’est bien caché de dire qu’au cours de la même séance les élus dont il fait partie se sont octroyés une augmentation de leur indemnité de 20%. Ce n’est certainement que la première feuille du millefeuille métropolitain bien indigeste.

Une nouvelle NAVETTE tisse un nouveau déficit…au fil du temps

Incroyable : Après avoir subi les parcours déficitaires de la navette S15 qui a circulé presque à vide pendant 13 ans avec un coût annuel de 25000 euros pour a commune (soit au total 325000 euros) Ecully décide un nouveau déficit en acceptant une nouvelle navette de transport à l’usage des étudiants entre le Campus Lyon Ouest et le centre commercial Ecully Grand Ouest.La leçon de la S15 n’a pas suffi, cette décision d’après les premiers calculs estimatifs très aléatoires sur base de fréquentation de 10 étudiants/jour ajoutera au gâchis précédent de 325000 euros un déficit prévisionnel de 14600 euros supporté moitié par SYTRAL et moitié par mairie Ecully. L’expérience est d’une durée d’un an avec reconduction possible…

Faut il en rire ou en pleurer ? Alors que le haut magistrat et son équipe s’affolent à propos de la réduction des dotations de l’état, la vraie question est celle de l’acceptation de l’engagement de telles dépenses qui auraient pu être très utiles dans d’autres secteurs où des nécessités existent depuis longtemps. La commune d’écully souffre d’une mauvaise représentation et défense de ses intérêts auprès du SYTRAL, ses élus délégués au Grand Lyon des 2 mandats précédents (2001-2014)  s’étant trop souvent contentés de présence très fugitive dont le but était la sauvegarde de leur indemnité.  La commune n’est ni crédible ni entendue auprès du SYTRAL qui continue à imposer des décisions inadaptées pénalisantes dans un  budget décrit comme « restreint » par nos élus majoritaires. Les mauvaises habitudes étant prises, il ne faut pas attendre un mieux depuis l’organisation de la METROPOLE où les élus se servent en décidant en première séance à la fois une augmentation des impôts et une majoration de 20 pour cent de leur indemnité, prétextant un surcroît de travail qui n’est pas la réalité pour certains adeptes de l’absentéisme. La Métropole se contente de vous faire les poches par le biais des impôts locaux par exemple. 

La vraie demande au bénéfice de la commune consisterait en une liaison  navette desservant la gare de Tassin Demi Lune réclamée depuis fort longtemps par les citoyens. Mais nos élus délégués à la Métropole sont incapables de se faire entendre et en ont ils la motivation ?

Pour info : actuellement l’indemnité mensuelle de conseiller Métropolitain est de 1300 euros environ sans réelle obligation de présence, revenu qui s’ajoute pour certains à d’autres cumuls (par exemple mandat de maire).

SYTRAL signifie Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l’Agglomération Lyonnaise

Ecully et son retrait de la TECHLID

Pour rappel : sous divers prétextes très discutables probablement liés au fait qu’ Ecully  n’a pu en obtenir la présidence, il a été décidé pour la commune le retrait de la TECHLID avec effet au 1er janvier 2015 faisant fi des probables conséquences négatives sur l’économie et l’emploi (Conseil Municipal décembre 2014). Même regrettable constat pour la commune de Tassin. Les intérêts personnels de certains élus décisionnaires sont contraires à l’intérêt général, ce retrait de la TECHLID en est l’exemple type.

Est-ce une décision pertinente et réaliste car il semble bien qu’il y aura plus à perdre qu’à gagner. Aux citoyens de juger.

Parc d’affaire Techlid : situé à 15 Kms au Nord Ouest du centre de Lyon, le Pôle Economique Ouest du Grand Lyon constitue le second pôle tertiaire de l’agglomération lyonnaise.

Le développement technologique, la présence de grandes écoles de rayonnement international, de nombreux centres de recherche et de centres techniques ainsi que d’entreprises à caractère technologique constituent un véritable potentiel en matière de développement économique, de création d’entreprises, de fertilisation croisée, de diffusion de l’innovation, de transfert de technologie. Suite à son retrait de la TECHLID Ecully ne mérite plus d’y figurer et s’éloigne de cette dynamique pour mieux s’endormir… tandis que d’autres communes telles Lissieu qui vient de rejoindre cette entité s’éveillent aux intérêts présentés par ce pôle économique (source importante d’activités et d’emplois) existant depuis plus de 15 ans.

TECHLID : Tassin Ecully Champagne Limonest Dardilly  et Lissieu récemment rallié.