Enfumage… très politique à Ecully

DSCN4382DSCN4383De nombreux écullois sont surpris par l’ampleur du déboisement et des travaux importants entrepris face à l’école d’horticulture d’Ecully. Les élus se taisent et la caravane de bulls passe…

Rideau de fumée de la part de nos élus majoritaires restés muets par exemple en conseil municipal à propos d’une enquête publique concernant la réalisation d’une station de désenfumage du tunnel de La Duchère en zone EBC -espace boisé classé- avenue de Verdun à Ecully. L’enquête publique s’est déroulée du5/11/2014 au 5/12/2014 à propos d’une demande de mise en compatibilité de cette station de désenfumage avec le PLU (Grand Lyon- arrêté communautaire du 22/09/2014). L’emprise de cette station contraint à un projet de déboisement de 3000 m2 pour une construction d’un bâtiment de 10 mètres de hauteur + 3 mètres de cheminée. Pour  en minimiser l’impact il est écrit que cette station ne fonctionnera qu’en cas d’incendie mais ne faut il pas craindre une dérive en cas de pic de pollution ? Compte tenu du nombre de véhicules empruntant ce tunnel, on peut penser que les « pics » seront fréquents et accompagnés de pollution de l’environnement.

Sur la commune l’affichage de l’annonce de cette enquête était resté très discret, se contentant des dispositions strictement réglementaires, dont bref article dans le bulletin municipal du mois de septembre dernier (page 9). Le résultat fut la faible mobilisation des riverains et des écullois (seulement 4 observations sur le registre d’enquête !!!).

A ce propos de discrétion, une remarque du rapporteur du Grand Lyon dans ses observations retient l’attention :« Dans ce contexte, on peut regretter que le panneau lumineux municipal n’ait pu fonctionner sur la période de l’enquête. « 

Cette remarque rejoint les observations déjà faites sur le manque de communication et d’information plus ou moins volontaires de la mairie : le vieux et désuet panneau du centre ville à la luminosité vacillante et presque en voie d’extinction a été bizarrement déclaré en impossibilité de fonctionner quand il fallait faire passer cette information importante. Une preuve de plus de ce manque de lisibilité qui écarte le citoyen des réalités de la vie communale, pratique courante trop souvent pratiquée notamment lors des conseils municipaux où toute question gênante est esquivée pour préserver le confort des élus soumis au dictat du haut magistrat…

LA NATURE et VOUS

A VISIONNER SANS MODERATION : en complément de l’article paru page 12 dans le supplément mensuel gratuit C’EST EN VILLE (Le Progrès) de ce mois de mars. Un autre regard enthousiasmant de 2 jeunes qui viennent de créer leur association « Des Espèces Parmi’Lyon » pour nous rapprocher de la nature en ville.

Navette avide…de clients et aux frais des contribuables écullois

Navette éculloise N75 : un caillou dans la chaussure d’un représentant de la métropole élu parmi les 21 siégeant au Sytral : la navette mise en exploitation sur la commune début janvier avec un taux d’occupation ridicule proche de zéro voyageur et un déficit d’exploitation prévisionnel de 14000 euros/an partagé par moitié entre notre commune et le Sytral,  conduit a la déroute et ponctionne financièrement chaque mois les écullois. Comme trop souvent aucune étude sérieuse, réfléchie, concertée a la base de ce service mis a disposition des étudiants des grandes écoles dont : Ecole Centrale, Ecole de Management pour aider à leur déplacement jusque Carrefour Grand Ouest et retour. Il avait été estimé et annoncé a tort que la présence de plusieurs milliers d’étudiants sur les campus justifiait  cette liaison. En réalité la fréquentation se limite aux doigts d’une seule main pointée en un magistral pied de nez a l’adresse de cette initiative inutile. Pour exemple : ce 10  mars et comme bien souvent  : navette vide !

Dans un budget contraint comme se plaisent a dire et répéter abusivement certains responsables uniquement préoccupés de leurs petits pouvoirs personnels et avancements politiques, pourquoi cette dépense injustifiable et son maintien ? Il est vrai que cet argent dit public trop souvent mal employé ne sort pas de leurs poches, contrairement a ce qui se passe dans le prive… a ne pas oublier : les 325000 Euros dépensés sur 13 ans pour une précédente navette au service des écullois mais à la fréquentation presque nulle pour cause de parcours mal étudié jamais revu…. les politiques jouant sur la faculté d’oubli de leurs administrés, il est nécessaire de rappeler ce constat au risque pour le rédacteur de se répéter.

Pour rappel : SYTRAL=Syndicat mixte des Transports pour le Rhone et l’Agglomeration Lyonnaise