Bientôt des tigres élevés au centre culturel d’Ecully ?

Affaire piquante… bientôt des « tigres »  au Centre Culturel d’ECULLY ? L’eau stagnante dans les bacs de chaque côté de l’entrée du Centre Culturel déjà signalée l’année dernière reste d’actualité: situation propice au développement, à la prolifération des moustiques. En périodes de fortes chaleurs, la porte d’entrée reste ouverte aux moustiques désireux de piquer les visiteurs.

Bienvenue au Centre Culturel ! Merci Monsieur le maire si peu présent sur le terrain…

photo 5

Ci-dessus : photo de l’année dernière.

20160629_165853

Ci-contre photo récente (ce mois de Juin) : toujours le même état déplorable…. avec reflet verdâtre de façade du Centre Culturel.

Pour limiter la prolifération du moustique tigre :

Le moustique tigre, de son vrai nom Aedes albopictus, s’est progressivement implanté dans le Rhône. Il peut être « vecteur » dans certains cas de la dengue, du chikungunya et du zika.
Le moustique se développant dans des petites quantités d’eau, il est essentiel de limiter  les lieux de ponte en vidant ou en éliminant tous les récipients pouvant contenir de l’eau (soucoupes, gouttières obstruées, stockage d’objets en plein air…). A Ecully on fait tout autrement, on se contente d’articles et d’effets d’annonce  mais on n’agit pas concrètement, il n’y a que les moustiques qui ne s’endorment pas….contrairement aux élus exclusivement politiques.

5 thoughts on “Bientôt des tigres élevés au centre culturel d’Ecully ?”

  1. Peut-être que c’est une expérience secrète en lien avec les écoles d’ingénieurs pour leur proposer un cas pratique très… épineux !
    Ou une méthode pour le Maire de convaincre le labo P4 de s’installer sur la commune, au plus près du danger…

  2. Effectivement c’est surprenant , tout simplement un pb d’écoulement (à priori il n’y en a aucun, forcément stagnation), les pompiers devraient être à même de règler la question.

    Mais plus surprenant encore pour une ville assez bien tenue à priori, l’état crasseux du passage entre la rue Tramier et la placette Caisse d’Epargne : pavé gras, détritus baladeurs..

  3. J’en profite pour fustiger le décision de fermer tout ensemble les 3 ou 4 tunnels du « périphérique » : pourquoi pas des travaux par tranche, par ex d’abord la section à péage ? je suis certain que par ex du Valvert à Vaise ça pouvait rester libre jusuq’au mois d’août, d’Ecully ça devient vraiment critique de descendre dans le 9è, je me demande comment les bus arrivent à respecter leur plan horaire !

  4. Nous qui avons en général des salles pleines lors de nos représentations au centre culturel, nous avons cumulés quelques réflexions des personnes qui viennent pour la première fois par exemple et même de loin (Grenoble, Aix-les-Bains, Ardèche, Ain, Paris parfois, etc…).
    Tous et toutes sont unanimes : On nous interroge d’un air vraiment intrigué en nous posant par exemple de telles questions :

    – Ces bacs vides et moches, ça sert à quoi ?
    – Pour un centre culturel tout neuf, ‘ça’ craint’ ! Et puis ce n’est pas entretenu !
    – Ce sont deux mégotiers, non ? Ah, je croyais…
    – L’été il doit y avoir plein de moustiques, c’est dégueulasse !
    – Ah il ne manque plus qu’un élevage de grenouilles !
    – Que c’est moche ! Et personne ne fait rien pour aménager quelque chose ??
    – C’est un vrai casse-gueule ces machins-là ! Quelle ineptie de construction !
    – C’était prévu au départ ces trucs-là ? Pour mettre des fleurs peut-être ?
    – Pour de l’esthétisme, on repassera, hein ?
    – Qui a eu cette idée de génie, vous pouvez nous le dire ?? C’est intelligent !…

    Bref voici quelques ‘brèves’ non de comptoir, mais de public qui est toujours étonné de découvrir ces bacs à mouches… Pour ne pas dire mieux !
    Donc la suite, c’est quoi ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *