Les mauvais couts au pôle sportif et voie sans issue

Projet du site sportif et de loisirs : inconvenable le sourire béat des élus en photo de presse (Le Progrès du 16/12) pour un projet aux estimations  gravement fantaisistes. A Ecully le maire conduit les budgets dans un épais brouillard pour mieux dissimuler ses erreurs de gestion, et ses imprévisions.  Il n’est pas à quelques millions d’Euros près pour ce projet dit de fin de mandat, vraisemblablement une bagatelle pour les élus de l’exécutif pourtant décriée par l’opposition. Ainsi le projet oscille le temps d’un conseil municipal de 3,8 millions d’euros a plus de 6 millions voire 7 millions… et pourquoi pas davantage…. A remarquer aussi : le refus de discussion et de réponse de l’adjoint aux finances soumis aux ordres du chef de l’exécutif ordonnant à tous ses adjoints de n’émettre aucun avis ni critique ni explication. Il est  flagrant qu’Ecully n’est plus du tout sous régime d’une bonne gestion prudente, un dérapage de plusieurs millions d’euros et la perte de contrôle n’étant pas  le souci de l’exécutif !!!

Après bien des promesses aux sportifs qui attendent depuis des années le remplacement de batiments, d’espaces et d’équipement obsolètes, le démarrage de ce projet est reporté a une fin de mandat du maire pour un faire-valoir électoral uniquement personnel. Situation déjà vécue dans le précédent mandat à propos du Centre Culturel démarré avec retard et une enveloppe de 800000 euros, réévaluée ensuite a 1200000 euros, dont l’achèvement partiel a finalement atteint 4000000 d’euros…. Grand désordre a l’époque et précipitation en fin partielle de travaux pour une inauguration officielle de « fin de mandat » masquant le fait qu’un bâtiment entier de l’ex-maison de la rencontre n’a pas été réhabilité (faisant cruellement défaut aux associations) et demeure en totale dégradation bien cachée aux ecullois:  il serait souhaitable qu’une visite guidee et sécurisée des lieux inachevés soit demandée par les citoyens. Sportifs, restez attentifs: entre effets d’annonce et réalisation il y a toujours le grand écart politique qui retardera ce projet  resté dans les dossiers depuis tant d’années…

Une voie sans issue : le chemin de Charbonnieres interdit après un éboulement de talus ! Après avoir fait disposer des plots béton très dangereux pour le croisement des véhicules, voila un léger éboulement de talus qui provoque un arrêt total de la circulation. La réouverture reste indéterminée, cette situation  va perdurer car  elle arrange des élus ecullois  aux habitations très proches de ce chemin qui en apprécient la fermeture et freineront pour retarder la remise en circulation.

blocs1-14-2

Le mauvais oeil

Ecully est supposée sous video-surveillance par cameras et le maire ne cesse d’en rajouter pour son auto-satisfaction sans se préoccuper si derrière cet équipement il y a au moins un oeil en permanence…. A en juger par la forte recrudescence des cambriolages constatée et des chiffres non corriges politiquement, la ville d’Ecully a été impactee ces derniers mois par nombre de vols avec effractions échappant a l’oeil de cette video surveillance…

Malheureusement preuve est faite  que l’installation très couteuse de cameras aux écrans bien souvent inoccupés (ce qu’ignorent la plupart des citoyens), n’est pas la solution suffisamment efficace face a des individus entraines qui agissent dissimules et restent trop souvent impunis.

Donnons aux policiers, aux agents de la sécurité, de bonnes conditions de travail, rétablissons le respect de ces hommes et femmes dévoués qui subissent des atteintes morales ou physiques graves et agissent tous les jours au péril de leur vie. Fait rarissime : suite aux cocktails incendiaires  dont leur collègues ont été victimes  les policiers manifestent depuis plusieurs semaines  en plusieurs villes de France dont LYON pour réclamer entre autres le respect  de leur autorité,  la confiance des élus et des citoyens, des locaux propres et salubres, du personnel, des équipements en matériels et  en protection personnelle, des connexions  informatiques performantes,  moins de paperasserie pour une plus grande présence efficace sur le terrain. Ils déplorent que la justice permet trop souvent aux délinquants d’échapper aux peines et de revenir ensuite les narguer. A Ecully la dernière solution trouvée fut de créer un poste de maitre-chien pour lutter contre les incivilites, solution bien dérisoire se traduisant une fois encore par le recherche d’effet d’annonce alors que l’insécurité galopante régne sur la commune, sans volonté d’ecoute pour resoudre les problèmes de fond.  Nos élus de l’exécutif  préoccupés de leur carriere politique aboient mais laissent passer la caravane de délinquants.