ECULLY et les promoteurs

 

Photo de gauche : bureau de vente pour les constructions en cours qui vont asphyxier visuellement le centre ville (derrière la supérette Casino). Photo de droite : Ogic oeuvre à Charrière Blanche en détruisant espaces de vue et de vie. (voir article précédent sur ce blog))

Coïncidences ou non ??

Sur Ecully  ont agi ou agissent un certain nombre d’entités  immobilières et en particulier : OGIC, KAUFMAN & BROAD, NOAHO-SOGEPRIM,  lesquelles parmi d’autres ont bétonné ou bétonnent dans le désordre  la commune jusqu’au coeur de ville. Derrière certaines de ces entités multiples qui appartiennent à de grands groupes, il y a semble t-il la présence ou l’influence du très important groupe Dentressangle possédant entre autres des initiatives immobilières. A observer: la présence d’un conseiller municipal élu à Ecully dont l’activité professionnelle est définie comme suit sur internet: « travaille chez OGIC-Dentressangle initiatives » après un emploi dans le groupe immobilier PROMOGIM désormais entré dans le groupe Dentressangle.  De l’avis des écullois ce constat nécessiterait une explication précise répondant aux interrogations  d’habitants qui se disent surpris par les avalanches de constructions et s’inquiètent des liens possibles ou supposés qui courent les rues….

A remarquer : l’ancienne chapelle du Pérollier cédée par la commune(ex-patrimoine immobilier située proche du restaurant « La Criée »)  arbore désormais en grande dimension le sigle AXA depuis sa transformation en bureaux. Si l’on en croit des informations assez précises,  un membre  dirigeant  le groupe Dentressangle était vice-président du conseil d’administration de AXA (avant d’en démissionner fin 2016). Des habitants se demandent  s’il y a un lien avec le groupe Dentressangle et la présence d’AXA (propriétaire de ces  locaux rénovés) sur la commune?

Pourquoi laisser à l’abandon la façade du bâtiment patrimonial ci-dessous (place du marché-maison d’accueil AVF) dont l’aspect repoussant ne peut laisser indifférents les nouveaux ou anciens écullois, les habitués du marché, les passants …. Y aurait il un projet de vente de ce bâtiment « en l’état » qui pourrait expliquer cette « situation gelée depuis longtemps »?

Autres questionnements : pourquoi avoir permis la construction sur le domaine de Charrière Blanche d’une longue barre de 140 logements déjà réprouvée dans ce blog (voir article précédent) baptisée à tort « Carré West »  et par ailleurs  l’implantation en cours d’immeubles qui asphyxient le centre d’Ecully  ?  (verrues centrales en vis-à-vis cachées derrière la supérette Casino du centre ville).

Question subsidiaire : pourquoi sur ECULLY des noms de résidences  en anglais ou en « franglais » : Carré West, Park West ?

La vie ne sera plus aussi belle que promis sur la commune trop longtemps décrite  abusivement « Village » et livrée aux toupies à béton qui ensevelissent espaces de « respiration »verts ou fleuris sans sérieux plan urbanistique. Le réveil dynamique souhaité par les citoyens et les commerçants d’Ecully restera définitivement dans les rêves.

A propos du prochain conseil municipal :

Les valeurs patrimoniales :  la tendance de l’exécutif est de vendre des immeubles et leurs terrains sans rendre compte aux citoyens de la réaffectation des sommes perçues : au moment de la présentation du budget d’orientation budgétaire 2018 des explications sont souhaitées, le but et la transparence à propos de ces transactions relatives à des biens du patrimoine s’imposent.

L’autorisation probable de travaux coûteux du pavillon de la Condamine en piteux état intérieur, très humide, non entretenu depuis des années et sans chauffage:  un retour de promesses électorales au groupe d’Histoire? Il y a bien d’autres besoins et nécessités plus urgents. Pourquoi cette précipitation incohérente alors que les sportifs ont été dans l’obligation de patienter durant plusieurs mandatures pour obtenir la construction d’un nouveau centre sportif qui s’imposait en raison  de la grande vétusté et l’insécurité des bâtiments. Les sportifs sont bien méritants…d’avoir attendu aussi longtemps.

Se souvenir aussi que le Centre Culturel a environ 300 m2 non réhabilités pourtant promis aux associations et où le groupe d’histoire aurait pu trouver place pour stocker ses archives au lieu d’imposer la coûteuse rénovation du pavillon de la Condamine qui ne sera utilisé que par cette seule association…

SECURITE : L’abusive et contestée construction en cours d’une  barre de 140 logements sur le domaine de Charrière Blanche (voir article précédent) va créer un afflux de circulation automobile sur cet ensemble résidentiel où existe un groupe scolaire important avec de jeunes enfants. Est-ce bien raisonnable et sans danger ?

ALERTE SECURITE : Terrain de foot en « gazon » synthétique à base de granulats de pneumatiques recyclés: une émission TV  sur antenne 2 « Envoyé Spécial » de ce 22 février 2018 alerte sur les graves dangers de ces granulats susceptibles de provoquer des maladies graves et cancers. Un écullois chimiste de formation dont la maison est proche du terrain synthétique s’était déjà plaint des odeurs dégagées par forte chaleur et des risques  expliqués dans l’émission d’hier mais tout est fait pour démentir un constat aux possibles lourdes conséquences.

Fermeture du chemin de Charbonnières : situation désespérément figée.

 

 

ECULLY : Les Murs-Murs…

Vue plongeante partielle de la montée des murs au Domaine de Charrière Blanche : une barre de 80 m de long, hauteur R+7 avec suppression d’espaces verts. A la clé, beaucoup d’interrogations…Ce sont bien plus que des murmures : en réalité une colère froide de citoyens qui perdent la qualité de vie de leur habitat à la suite de permis de construire délivrés sans concertation suffisante ni implantation réfléchie, la part belle étant pour les promoteurs. Place de plus en plus importante laissée aux bétonneurs qui détruisent l’environnement végétal et les espaces qui faisaient la qualité de vie et de vue. Comment comprendre et admettre la construction d’immeubles presque à « touche-touche »? Pourquoi ces apparences de tolérances bien sournoises  à propos de permis de construire délivrés par la mairie d’Ecully ? Il y a matière à s’inquiéter de ces pratiques et d’en rechercher les causes : la qualité de vie disparaît au fil de ces nouvelles constructions, provoquant plaintes et procédures en cours ou à venir de citoyens directement concernés et subissant de leurs portes ou de leurs fenêtres une proximité bétonnée en hauts murs porteurs d’ombres, de malaises, d’inquiétudes.

Seront abordés dans ce blog : 2 cas de constructions anarchiques en cours avec la question de savoir à qui profitent ces mises en chantier ?

Cas 1 : Domaine de Charrière Blanche :  la construction en cours d’une barre de 140 logements dont 105 T1 et T2 en résidence étudiante (longueur 80 m, hauteur 15 à 25m) avec destruction de places de parkings au sol et suppression importante d’espace vert entre les bâtiments de l’Ecole Centrale et des appartements de Charrière Blanche. Une pétition s’était élevée contre ce projet mais bizarrement elle s’est éteinte alors que nombre de signataires voulaient la maintenir : là encore sous quelles pressions ce retrait ?

A noter le choix très discret  d’affichage (chemin des Mouilles) du panneau de chantier: s’il n’y avait rien à cacher aux citoyens, pourquoi avoir choisi cet emplacement éloigné du site des travaux et à l’extérieur du domaine de Charrière Blanche ? Pourquoi cette construction de logements sociaux et étudiants? Pourquoi cette décision absurde au moment  du déménagement prévisible de l’EM-Ecully désormais confirmé par un prochain départ à Gerland ? Que justifie cette construction avec son ensemble de nuisances puisqu’il  y a plus d’une centaine d’appartements désespérément vides dont de nombreux logements étudiants dans les immeubles existants sur le domaine de Charrière Blanche?

Pourquoi tant  d’incohérences dans les choix de constructions, les implantations, les programmations, les permis délivrés dans la précipitation ou sous pressions  de groupes financiers?

 Affichage permis discret Chemin des Mouilles et vue partielle du Domaine de Charrière Blanche sur tennis et places de parkings  détruites pour laisser place au nouveau bâtiment qui s’élèvera face à ces balcons d’immeubles.

Cas 2 : en plein centre ville, derrière le magasin Casino élévation de plusieurs immeubles. Une photo ci dessous révèle la proximité des nouveaux bâtiments en construction par rapport aux existants. Nuisances et destruction d’espaces de « respiration »   au grand désespoir des habitants actuels concernés par cette insupportable proximité. D’autres projets très aérés avec commerces très accessibles, parkings, parcours dégagés, appartements de qualité avaient été proposés dans le passé mais préférence a été donnée à ce projet asphyxiant très dommageable. Ecully devient de plus en plus commune dortoir avec perte de sa qualité de vie et d’espaces verts devenus surfaces bétonnées très imperméables… au bon sens. La photo est suffisamment explicite sur ce que devient le centre d’Ecully qualifié tant de fois « centre village » par le maire dans ses interventions et éditos. On ne pourra plus apporter crédit à de tels propos et tout est à craindre dans ces situations aux dommages irréversibles.

Mon beau « village » en plein Centre Ville d’Ecully. Des élus sont ils candidats pour ces logements de proximité… à proximité de fenêtres ? Ils peuvent s’inscrire….