Ecully : les mauvais coûts au budget

 

Rénovation du pavillon de garde de la Condamine pour les archives du groupe d’Histoire : les travaux extérieurs ont déjà coûté 109.000 Euros dans le mandat précédent. La rénovation intérieure de ce petit bâtiment  votée lors du dernier conseil municipal est évaluée à 200 000 Euros sans chiffrage précis de suppléments pour la maintenance, l’entretien,  la surveillance et l’équipement pour maintenir un degré hygrométrique nécessaire à la conservation des documents. Lors du dernier conseil municipal, comment des élus ont ils pu faire un vote favorable à ce « cadeau » de luxe destiné à une seule association? Ont ils perdu raison et calculettes ? Que vont penser et demander les autres associations ?

La piscine : des fermetures techniques de plus en plus fréquentes masquant le coeur du problème. Pourquoi ces désagréments : en 2012 il a été principalement procédé à un habillage de la façade. En revanche ont été éludés la vétusté du bassin datant de 1977, de la machinerie et les signes évidents de fatigue ou d’usure. Une mission d’étude et diagnostic de la solidité du bassin et d’un mur de soutènement vient d’être enfin décidée, ce qui est bien tardif …  En règle générale à Ecully de très mauvaises habitudes sont prises : on gère au coup par coup et dans l’urgence, sans se préoccuper des problèmes de fond,  attitude aboutissant à de mauvaises conditions d’exploitation et des imprévus très coûteux. Où est la gestion dite sérieuse, rigoureuse, maîtrisée ? La réalité peut laisser craindre un sérieux déséquilibre de budget que l’exécutif s’évertue à laisser sous silence imposé et organisé en haut lieu.

Le stade de foot à pelouse synthétique sur couche de granulats de pneumatiques recyclés susceptibles d’être très toxiques en cas de chutes et blessures. Il y aura très certainement une décision à prendre pour une modification à entreprendre (très coûteuse de l’ordre de 80000 euros et plus)  pour supprimer ces granulats contenant des substances cancérigènes. En plus des dangers pour la santé l’élévation de température par forte chaleur peut être supérieure d’au moins  10 à 15° à la température ambiante, ce qui entre autres désagréments provoque des risques de brûlures, des émanations toxiques nuisibles pour les joueurs, les enfants, le public, le voisinage, situation grave ayant déjà fait l’objet de recours d’un écullois  intervenu à cause des émanations toxiques ressenties jusque chez lui (maison mitoyenne avec le stade). Ces espaces de pelouse synthétique créent des « ilots de chaleur » très néfastes  qui participent au réchauffement local: la température de la pelouse synthétique peut monter en journée bien ensoleillée à 50° et +. De même il serait temps de prendre conscience que le bétonnage sur la commune consécutif à l’avalanche de nouvelles constructions, la destruction d’espaces verts,  participent à l’augmentation du nombre « d’ilots de chaleur » ainsi qu’à la désastreuse imperméabilité des sols asphaltés et bétonnés. Il est incompréhensible que cette prise de conscience échappe à la délivrance de permis de construire accordés par un maire-médecin… circonstance très aggravante.

Déjà dénoncés dans ce blog et voie de presse : les mauvais coups portés à des habitants du domaine de Charrière Blanche confrontés à des travaux de construction d’une barre d’immeubles avec suppression d’espaces verts, nuisances et destruction de leur qualité de vie. A en croire des rumeurs : l’autorisation de travaux  comporterait des points très obscurs qu’il ne serait pas bon d’élucider pour certains engagés dans cette décision.

Un coup de poing positif : le stationnement sur la place du marché. Les horodateurs limitent à 6 heures maxi la durée de stationnement/jour non renouvelable. Il est visible que sont moins nombreuses les voitures  « ventouses » d’automobilistes extérieurs à Ecully qui avaient habitude de parquer leurs véhicules à la journée et poursuivre leur trajet en bus . Malheureusement, certains de ces usagers frustrés se garent sur des parkings  et endroits privés non fermés, tels ceux du laboratoire d’analyse, le petit parking commercial de Charrière Blanche, et emplacements  de même nature à proximité des arrêts de bus…..sans risques de contraventions.