En actualité à Ecully :

Le bétonnage se poursuit au centre ville sous prétexte de construction d’une maison de la famille au parc des Cèdres…Pour les habitants des immeubles récents (Villa Eugénie), une construction à l’aplomb de leurs balcons et fenêtres, ce que ne laissaient pas présager les beaux documents publicitaires ouverts sur la nature lors de leur mise en vente… Passants, constatez cette nouvelle construction, son emprise, dans un parc pourtant suffisamment vaste pour offrir une autre implantation. Depuis plusieurs années il faut remarquer qu’en mairie on poursuit une politique de densification sauvage et anarchique  avec toutes les conséquences à craindre : destruction du cadre de vie, imperméabilisation des sols couverts par le béton, survie bien compromise d’arbres ayant subi des coupes importantes de branches et racines. Encore un exemple de ce qu’il ne fallait pas faire.

La maison de la famille en construction

A l’aplomb des fenêtres et balcons…

 

Sur les mauvais chemins :

Chemin de Charbonnières

Tout le monde  peut constater que ce chemin reste interdit à toute circulation depuis Novembre 2016. Aucune décision à attendre avant plusieurs mois contrairement aux annonces qui prévoyaient une réouverture à la fin de cet été…. en conséquence l’automne ne fera pas chuter les nombreux panneaux qui barrent ce chemin. Avec un maire peu entendu, souvent en conflit à l’intercommunalité et se contentant de faire de la figuration à la Métropole il ne faut pas attendre un déblocage rapide de la situation.

 

Chemin de Charrière Blanche

Chantier en cours. Les murs montent… détruisant qualité de vie, calme et espaces naturels de respiration pour les habitants de la résidence Charrière Blanche dont les appartements se retrouvent en vis-à-vis excessivement proches. Une urbanisation bien sauvage…

Quel devenir pour Ecully? Ecully de plus en plus déshabillée de sa végétation au profit des promoteurs. Où est la notion de « village préservé » si souvent prônée par le maire et son équipe? Le mal est fait, la situation est irréversible, il faut s’attendre au pire.

Chemin faisant….Les « gabions »…. Place de la mairie : de vilains bacs grillagés à la présentation et au contenu très décevants : encore une dépense pour une tentative de fleurissement au résultat insignifiant pour ne pas dire « nul ». Depuis des années beaucoup d’erreurs et dépenses inutiles sous prétexte de course aux « prix fleuris ».

 

Des nouveaux décors : Faudra t-il supporter ce type de décor « zone »ci-dessous remarqué sur une façade de centre ville dans une copropriété récente ? Balcons « débarras » et occultés….

Et un ancien décor patrimonial toujours existant :

que va t-il devenir? Que cache cette non-intervention de la mairie sur ce « pavillon »en véritable souffrance et délabrement place du Marché …. Une bien vilaine vision des locaux réservés à l’accueil des nouveaux arrivants et des anciens.

Le commerce écullois en désertion : dernière fermeture en date : l’enseigne « La Vie Claire ». Un constat : survie bien compromise sur la commune pour les commerces. Ecully, commune inanimée de plus en plus « dortoir » et vieillissante dans l’indifférence des élus responsables.

A Ecully la vie n’est pas claire mais bien cachée, il suffit de constater les compte-rendus de Conseil municipal affichés (panneaux mairie) avec des caractères si petits qu’ils en sont illisibles, volonté de l’exécutif de ne pas rendre compte à la population.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *