Metropole 2020 : COMMUNES EN DANGER ! Réunion le 14 juin 19h30 à l’Aqueduc de Dardilly.

Ce blog est aussi un relais d’information au service des citoyens. Une modification  du mode électoral lors des élections à venir provoque des réactions et la nécessité d’une meilleure information. Sont repris ci-après les articles de presse et vidéos apportant un éclairage sur la situation de tous les dangers pour les communes et leurs maires qui ne seront plus entendus au sein de la gouvernance de la Métropole.
A l’initiative de l’association SYNERGIES-CITOYENS une réunion publique d’information  ouverte à tous et toutes est prévue pour la commune d’Ecully le 14 juin 19h30  à l’Aqueduc de Dardilly. Le danger qui menace pour la commune d’Ecully nécessite une forte présence et participation.
Ci dessous : Extraits Articles de Presse + liens vidéos:

OUI À LA MÉTROPOLE DE LYON – NON AU MODE ÉLECTORAL IMPOSÉ POUR 2020

  • Synergies-Citoyens

    QUI SOMMES-NOUS ?

    Synergies-Citoyens

    Synergies-Citoyens est une association (loi 1901) qui a pour objectif de défendre le citoyen afin qu’il soit représenté par le maire de sa commune, au sein de la future gouvernance de la Métropole de Lyon, et ce à partir de 2020.

    ATTENTION DANGER :

    Si rien ne change, en 2020, les maires des communes constituant la Métropole de Lyon ne siègeront plus au Conseil Métropolitain. Ainsi les citoyens habitant ces communes ne seront plus entendus !

    PRESSONS-NOUS – REJOIGNEZ-NOUS !

    L’horloge en bas de page indique que le compte à rebours a commencé !
    Pour défendre notre représentation au sein de nos communes, SIGNEZ la PETITION accessible dans l’onglet ACTIONS du site ou au bas de cette page d’accueil

    En savoir plus

  • Janvier 2018 : les citoyens veulent que leurs communes fassent la Métropole ! Tout est dit dans cette vidéo.

    A l’occasion de ses vœux personnels pour l’année 2018, Daniel MERCIER, membre de l’association Synergies-Citoyens et ambassadeur auprès des habitants de Champagne au Mont d’Or, évoque les dangers de la loi MAPTAM actuelle pour les élections municipales et métropolitaines de 2020.

    En savoir plus

  • Janvier 2018 : les citoyens veulent que leurs communes fassent la Métropole ! Tout est dit dans cette vidéo.

22Jours08Heures49Minutes13Secondes

Plus que quelques jours pour espérer changer la loi MAPTAM et ne pas voir nos communes

englouties dans la Métropole de Lyon.

Au 29/05/2018, 1.211 personnes ont signé la pétition dont 1.043 sur Change.org

Informez-vous – débattez et venez aux réunions publiques ! Pour connaître les lieux, les dates et heures cliquez sur l’onglet Actions/Conférences et réunions publiques.

Pour sauver nos communes, signez la pétition accessible sur le site !

Devenir adhérents

ADHÉRER

Devenir adhérents

Citoyens élus ou non, devenez adhérents de notre association

Soutenir financièrement

FAIRE UN DON

Soutenir financièrement

Soutenez financièrement l’association au travers un don

Faites entendre votre voix

AGIR

Faites entendre votre voix

Nous avons besoin de vous pour soutenir notre action de représentation citoyenne des communes !

Je souhaite être tenu(e) informé(e) par l’association

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un Budget en questions ????

La navette 75  : la presse locale vient d’en signaler le bilan très coûteux (Le Progrès du 5 juin). Dès les premiers mois de mise en service, cette situation avait été décriée dans ce blog avec un rappel du manque de fréquentation quasiment nul. Encore un mauvais calcul désastreux pour les finances… Que fait donc le maire d’Ecully dans sa vice-présidence au Sytral ? Ses erreurs et son peu d’implication coûtent très cher aux citoyens écullois alors qu’il ne cesse d’annoncer la gestion d’un budget contraint….

A propos du budget d’Ecully présenté sous de beaux éclairages bien éloigné des réalités, il faut remarquer d’autres contradictions : nos élus de l’exécutif ne cessent de céder des bâtiments (dont le patrimoine) à des prix très discutables parfois en dessous des estimations des domaines (voir ecully magazine de Mars page 16) : pour exemple récent, la vente de l’ancien château de la Brigandière situé 2 chemin du Chancelier. Depuis plusieurs années Ecully gonfle sa trésorerie par ces cessions pour faire miroiter aux yeux des citoyens un bon bilan…. dont l’équipe majoritaire se garde bien de faire un récapitulatif de ces apports exceptionnels depuis plusieurs années.

Vue du château de la Brigandière

Frais de fonctionnement : la presse avait fait état en date du 5 mai dernier        ,  de frais de bouche d’un maire (d’une commune en bord de Saône) au grand appétit  avec achats incontrôlés de frais de bouche, bonnes bouteilles et cocktails. Sans préjuger du bien fondé de ce constat, il ne s’agit peut être pas d’un cas unique.  Ce sont les élus de l’opposition qui ont provoqué cette enquête, il serait peut être utile que des élus d’autres communes s’en inspirent pour vérifier très précisément et le cas échéant demander justification et factures précises, ce qui éviterait de telles dérives excessives à la charge des contribuables puisqu’il s’agit en finalité de l’emploi de l’argent public.

Impôts de fleurs :  la folle course à la 4ème fleur conduit à des dépenses excessives dans un budget dit « contraint ». Il doit être possible de réduire le coût actuel :   56 Euros par habitant et non 2  annoncés de façon volontairement très minorée par l’adjoint à l’environnement….

CTM : centre technique municipal : des locaux sont loués à Dardilly depuis plusieurs années faute d’installation sur la commune. Ce qui coûte fortement en loyer, temps de déplacement des équipes techniques municipales, frais et annexes. Mais au lieu de solutionner cette situation anormale, il est prévu de faire des travaux dans la maison insalubre du jardin la Condamine ! pour y stocker des archives alors qu’il y a nombre de locaux vides et mieux adaptés.

La gestion comptable et immobilière de la gouvernance actuelle pose de nombreuses questions:  est-ce la raison des démissions d’élus enregistrées ou s’éloignant du premier magistrat de plus en plus éloigné des réalités ?

La gestion du personnel municipal : le premier magistrat n’impose que la soumission autoritairement excessive à un personnel démotivé par le peu d’implication et de reconnaissance de l’ensemble des adjoints  dont certain(e)s sont remarquables par leur peu de présence et d’engagement, se contentant uniquement de percevoir leur indemnité mensuelle proche de 1000 Euros….

-Le projet de nouveau pôle sportif : repoussé malgré des besoins pressants des sportifs qui subissent avec trop grande patience depuis de nombreuses années tous les désagréments de locaux obsolètes et parfois proches de l’insalubrité et de l’insécurité. Report uniquement voulu en fin de mandat pour raison très politique de tentative de réélection au mandat de maire. Projet dit de fin de mandat dont le coût annoncé varie de quelques millions d’Euros… au gré des gestuelles ( à Ecully les effets d’annonce ne sont pas à quelques millions près…puisqu’on ne compte pas ). Encore un habillage trop imprécis et poudre aux yeux ressemblant à celui du Centre Culturel pour lequel il y a 300 m2 laissés à l’abandon et aux intempéries, totalement rendus insalubres par cette inaction…mais bien dissimulés aux écullois et aux associations qui comptaient sur ces locaux.

 

Ecully : une equipe municipale fragilisée

Ecully et les élus majoritaires: les divisions :

  • juillet 2015 : démission de l’adjoint a l’urbanisme
  • decembre 2016 : le 1er adjoint abandonne ses délégations  avec la Collectivité, la Région, la Métropole… et la conférence des maires.
  • Bonne année Monsieur le Maire qui entretenez les divisions!! Que réserve 2017 ? une fois de plus voici la commune bien isolée et votre gouvernance profondément remise en cause.
  • Cérémonie des voeux : des paroles sans actes : le déclassement des autoroutes A6 et A7 est loin d’être le seul fait du maire d’Ecully. Bien avant lui les maires des autres communes impactées et les hautes instances avaient travaillé le sujet. Par effets d’annonces répétitifs, le maire d’Ecully tente bien tardivement de reprendre l’avantage. La vérité est qu’il a toujours négligé ou refusé de travailler en partenariat au niveau intercommunal et reste isolé des grandes décisions. Quant au projet d’aménagement en site propre et doux,  il ne pourra être réalisé avant le contournement qui reste en suspens depuis fort longtemps: au mieux la réalisation finale ne pourra être effective avant l’horizon 2030…