ECULLY : TOP départ de l’EM pour LYON

Entendu lors des voeux du maire d’Ecully le 10 janvier : une ville dynamique où « s’épanouissent » les établissements d’enseignement supérieur et les entreprises de dimensions internationales. Il fallait sans doute comprendre « s’évanouissent », preuve en est la récente annonce de départ de l’EM pour la ville de Lyon, que le maire ne pouvait ignorer (puisque décision arrêtée le 15 décembre) mais il n’était sans doute pas glorieux de présenter aux citoyens  une très mauvaise nouvelle qui plongera un peu plus la commune dans un profond sommeil et un déclin qui se poursuivent depuis de nombreuses années après le départ d’autres entreprises importantes (Euronews,Sopra Steria, Manitowoc) avec les conséquences en pertes de plusieurs centaines d’emplois et effets négatifs induits pour le commerce, l’image de la ville. Le retrait d’Ecully de la zone d’activité TECHLID sur décision du maire fut déjà une très mauvaise décision irresponsable impactant dangereusement l’avenir de la commune et démontrant le peu d’intérêt, l’incompétence pour maintenir l’activité économique. Il est à prévoir qu’à propos du départ de l’EM et conformément aux vieilles habitudes politiques bien usées et dépassées l’unique défense sera le report des responsabilités sur la Métropole en y associant une colère personnelle qui malheureusement n’est que signe de faiblesse non assortie de solutions. Maladresses, imprévisions, incompétences et tensions qui renforceront une fois de plus l’oubli d’Ecully dans les grandes décisions de la Métropole comme cela s’est déjà passé à l’intercommunalité, à la Région, au Grand Lyon, au Sytral. La politique de la ville vient de perdre une belle fleur à son chapeau, il faut cesser de faire croire qu’on travaille beaucoup en restant  enfermé dans un bureau : en réalité Ecully souffre de l’absence de bonne représentation et management, manque de présence et travail en hauts lieux décisionnaires, du refus de partenariats, de la méconnaissance du tissu économique et de l’emploi, du peu de présence d’un maire et son équipe sur le terrain restés peu attentifs aux contacts et remarques des citoyens excepté en périodes pré-électorales où le zèle est de rigueur. Ecully a perdu sa crédibilité à la Métropole et dans les instances, cherchez la faute…. A propos de l’emploi à Ecully un article de la TRIBUNE LIBRE (14/20 SEPT 17-page 4) fait état de l’appréciation négative  par la gouvernance actuelle vis à vis des employés de bureau: une raison de plus de constater que dans le cas d’élus aux mandats répititifs s’inscrivant uniquement dans la longue durée, il y a un essoufflement et une vision très passéiste paralysante.

En conclusion : il ne faut pas se leurrer, le départ de l’EM va laisser des traces désastreuses comme ce fut le cas d’Euronews aux locaux abandonnés et restés vides depuis plusieurs années, inadaptés à une nouvelle activité. Le campus de l’EM dont s’enorgueillissait à tort le maire lors des voeux court les mêmes risques et finalité.

 

 

 

 

 

 

 

En questions ???? le grand vide Euronews et autres….

DSCN4401Un grand vide…. Euronews et une municipalité qui se contente de lamentations sans capacité d’intéresser un entrepreneur. Il faut dire que depuis la démission de la Techlid il sera encore plus difficile de trouver preneur, le développement d’activités se faisant partout sauf à Ecully.

Autres observations : la destruction partielle d’un site boisé classé

.DSCN4383Devant le fait accompli ? Comment pouvait il en être autrement ? A l’origine, une enquête publique sur ce projet sans réelle information pour les écullois : l’affichage de l’annonce de cette enquête était resté très discret, se contentant des dispositions strictement réglementaires, dont bref article dans le bulletin municipal du mois de septembre dernier (page 9). Le résultat fut la faible mobilisation des riverains et des écullois (seulement 4 observations sur le registre d’enquête !!!). Ce déficit d’observations ou d’opposition à ce projet a eu pour conséquence le choix de cet « espace boisé classé » alors que d’autres emplacements étaient proposés. Très surprenant qu’un maire puisse dire qu’il a été mis devant le fait accompli (voir la presse régionale à ce sujet) à propos de ce chantier très important qui  durera un an et impactera fortement cette partie de la commune ainsi que son proche voisinage.  Serait-ce un maire sans pouvoir dans les instances décisionnaires?

Enquête actuelle sur les déplacements urbains : plus de 15 ans d’immobilisme ou de mauvais choix (par exemple : les navettes) pour arriver à quoi ? Un effet d’annonce supplémentaire qui restera sans suite effective vu le peu d’écoute auprès du Sytral. On espère le contraire mais il faut se souvenir de la navette qui pendant les mandats précédents  a coûté aux écullois une participation de 325000 euros, encore aggravée actuellement par l’installation depuis le début d’année d’une navette à destination des étudiants des grandes écoles qui tourne à vide… La presse dénonce un « FLOP » pour cette coûteuse navette annoncée comme utile et nécessaire à 6500 étudiants…qui ne correspond pas du tout à leurs attentes. Démonstration est faite d’élus qui méconnaissent le terrain et préfèrent décider seuls dans un bureau confortable à distance des réelles préoccupations des écullois.

TECHLID : pôle et réservoir d’emplois, de développement économique apprécié des communes de Champagne, Charbonnières, Limonest et Dardilly. Sur décision des élus et impulsion du maire notre commune s’est  retirée de la Techlid en début d’année : la cause ? une mesure de rétorsion la présidence  ayant échappé à Ecully… Et que dire  des conséquences désastreuses pour Ecully, l’emploi, la création et l’installation de nouvelles entreprises ? le commerce dont la restauration souffre déjà des disparitions d’Euronews, Sopra qui se chiffrent  par centaines d’emplois déplacés. Sur le site SOPRA on construit des lits… sur le site d’euronews on préfère des barricades, Ecully sommeille de plus en plus profondément préférant la literie et ignorant le réveil à l’emploi.

DSCN4396Belle illustration du barrage à l’emploi sur le site des bâtiments vides ex-Euronews. Déjà 2 ans….

Embauche de 3 stagiaires : encore un effet d’annonce : la presse a bien précisé que ces postes de formations n’étaient pas préparés… Quelle indigence de se réjouir de l’embauche de 3 stagiaires alors qu’existe un réel problème de management préjudiciable au personnel, consécutif au peu de réelle expérience et préoccupation  de l’exécutif dans ce domaine. Il faut remarquer que l’occupation de certains postes d’élus n’est que le fait politique  imposé au menu électoral… et en particulier lorsqu’il y a nécessité de « ratisser large » pour assurer une réélection.

La Culture à Ecully : rangée à la 9ème place des adjoints…pour l’éloigner des autres priorités. Surprenant de constater qu’au niveau de l’exécutif la Culture est dirigée depuis La Tour-de-Salvagny. N’y avait-il parmi les écullois et éculloises une compétence proche du terrain, plus présente résidant et demeurant réellement sur la commune conformément aux exigences préfectorales lors de l’acte de candidature ?

Autre point préoccupant échappant à nos élus : la porte à l’entrée du Centre Culturel très lourde à manoeuvrer nécessiterait une motorisation pour faciliter l’accès. Etonnant qu’un maire-médecin ne se préoccupe pas de cet aspect…. et de la nécessité de supprimer l’eau stagnante des 2 bacs propice aux développement des « tigres »moustiques.

3-4Sur le chemin de Charbonnières, des blocs bétons restent et ne sont pas sans impacts sur les carrosseries compte tenu de la circulation importante sur cette voie étroite en virage, à visibilité réduite. Il y a eu plus de diligence pour supprimer une chicane « alternat » proche  du numéro 7 du chemin de Charbonnières qui devait gêner un élu proche de cette adresse…

DSCN4400Des nouveaux logements sous constat d’huissier. Gêneraient ils un élu demeurant près de cet endroit ?

Ecully et son retrait de la TECHLID

Pour rappel : sous divers prétextes très discutables probablement liés au fait qu’ Ecully  n’a pu en obtenir la présidence, il a été décidé pour la commune le retrait de la TECHLID avec effet au 1er janvier 2015 faisant fi des probables conséquences négatives sur l’économie et l’emploi (Conseil Municipal décembre 2014). Même regrettable constat pour la commune de Tassin. Les intérêts personnels de certains élus décisionnaires sont contraires à l’intérêt général, ce retrait de la TECHLID en est l’exemple type.

Est-ce une décision pertinente et réaliste car il semble bien qu’il y aura plus à perdre qu’à gagner. Aux citoyens de juger.

Parc d’affaire Techlid : situé à 15 Kms au Nord Ouest du centre de Lyon, le Pôle Economique Ouest du Grand Lyon constitue le second pôle tertiaire de l’agglomération lyonnaise.

Le développement technologique, la présence de grandes écoles de rayonnement international, de nombreux centres de recherche et de centres techniques ainsi que d’entreprises à caractère technologique constituent un véritable potentiel en matière de développement économique, de création d’entreprises, de fertilisation croisée, de diffusion de l’innovation, de transfert de technologie. Suite à son retrait de la TECHLID Ecully ne mérite plus d’y figurer et s’éloigne de cette dynamique pour mieux s’endormir… tandis que d’autres communes telles Lissieu qui vient de rejoindre cette entité s’éveillent aux intérêts présentés par ce pôle économique (source importante d’activités et d’emplois) existant depuis plus de 15 ans.

TECHLID : Tassin Ecully Champagne Limonest Dardilly  et Lissieu récemment rallié.

 

Vue sur les affiches évènementielles…

Surprenant de découvrir en 2015 un affichage fade et enfantin pour valoriser les commerçants au coeur d’Ecully…

PAS MIEUX POUR ANNONCER LA BRADERIE des commerçants… Aucune imagination, aucune qualité graphique, du « copier-coller » et rien d’autre.C’est désespérant. Les vrais graphistes existent mais on préfère les ignorer, rester au « coloriage » et à une composition ridicule.

Continuer la lecture de Vue sur les affiches évènementielles…