Indemnités mensuelles LYON-METROPOLE et votre imposition

Selon les chiffres rapportés par Le Progrès, « le président touchera 4888 € bruts mensuels, les 25 vice-présidents gagneront 2675 €, les 24 membres de la commission permanente percevront 2444 €. Enfin, les 115 conseillers seront rémunérés à hauteur de 1300 € bruts par mois.
Pour ces derniers, l’indemnisation a été alignée sur celle des conseillers municipaux lyonnais. En avril dernier, lors du conseil d’installation du Grand Lyon après les élections municipales, les indemnités brutes mensuelles ont été fixées à : 4485,73 € pour le président, 2242,87 € pour les 25 vice-présidents et les 6 conseillers délégués membres du Bureau et 1064,41 € pour les 130 autres conseillers communautaires. »

Et certains cumuls sont toujours possibles… par exemple mandat de Maire et indemnité précitée.

Une réflexion s’impose : Economies où êtes vous ? La réalisation de L’hôtel de Région a coûté 140 Millions d’Euros et pour les coûts de son fonctionnement c’est le silence (38000 m2 de bureaux). Certainement pas « tous pourris » nos politiques mais vraisemblablement « trop nourris ». Quant à l’obligation de présence et d’éventuelles sanctions pour absences, la situation reste très floue et on peut douter de son improbable application, comme cela se passait pour les délégués au Grand Lyon. Faire une courte apparition en se contentant de pointer pour enregistrer une présence ou une preuve d’assiduité provoque un grave déficit de représentation et d’action pour une commune.

L’annonce de l’augmentation des indemnités versées aux conseillers métropolitains (+ 20% par rapport à ce qu’ils touchaient en tant que conseillers communautaires Grand-Lyon) à l’occasion de la création de la Métropole de Lyon a provoqué de vives réactions de la part de plus de 43000 signataires d’une pétition s’opposant à cette décision.  Lors de la même séance une augmentation des impôts locaux de 5% (qui devrait se traduire en finalité par 8%) pour les contribuables de la Métropole a été votée. Et on fait croire à des économies, à des réductions d’impôts, à la non augmentation des impôts… Il est temps de surveiller vos impositions… et l’utilisation qui en est faite sur les plans métropolitains et communaux.

Sur le plan communal :

Pour une commune de moins de 20000 habitants telle qu’Ecully, l’indemnité du maire est de l’ordre de 2490 euros mensuels + le montant de conseiller métropolitain auxquels il convient d’ajouter les nombreux avantages induits. Ce qui peut expliquer la course aux mandats successifs et excessifs… malgré l’usure du temps actuellement  perceptible au niveau de la gouvernance de la commune avec des élus majoritaires bien divisés à tous points de vue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.