La navette 75 en questions… suivie d’autres questionnements

  • Navette N75 : mise en exploitation début janvier avec un déficit d’exploitation prévisionnel de 14000 euros partagé par moitié entre la commune et le Sytral, elle conduit a la déroute et ponctionne financièrement les écullois qui ont déjà participé aux coûts d’une précédente navette  dont l’exploitation avait coûté 325000 Euros à charge de la commune sur 13 ans pour des parcours mal étudiés et en conséquence faits presque à vide. On réitère avec un bus-navette baptisé N75 à  l’usage des étudiants (notamment des grandes écoles), pour un parcours à partir de l’Ecole Centrale et permettant à ces étudiants de rejoindre Carrefour Grand Ouest (Le Perollier) à raison d’un Aller-Retour journalier (départ 12H20 et retour 13H30). La fréquentation actuelle étant de 3 à 5 étudiants/jour, pour un coût de 7000 euros annuels à la charge de la commune pourquoi la maintenir? Pourquoi avoir accepté cette navette sans une sérieuse étude et une concertation avec l’ensemble des élus et des intéressés sur les probabilités de fréquentation? Ce constat tend à laisser penser que le co-voiturage ou l’appel à un VTC  serait mieux adapté et moins coûteux… Qui est capable d’en prendre la décision? Avec une gouvernance incapable de se faire entendre et de s’imposer au Sytral, il n’y a plus de solution sauf celle de payer… Et on nous parle d’économies ?
  • IMG_3687Promesse d’aménagement de la maison de gardien du parc de la Condamine : pourquoi cette réhabilitation  dans une bâtisse dont l’intérieur est inhabitable, à l’abandon depuis bien longtemps?   Elle nécessitera des frais de rénovation très importants alors que le Nouveau Centre Culturel a été tronqué de 300 m2,  superficie qui fait défaut aux associations dont certaines ont été contraintes à une migration dans d’autres communes. Pour juger du délabrement de cette partie de bâtiment annexé au Centre Culturel et dénommé « La Chevalerie », ne pas hésiter à demander en mairie une visite guidée de ces lieux volontairement laissés à l’abandon : la décision finale sous des prétextes et explications douteux étant de les laisser en l’état, contrairement à ce qui avait été prévu et promis lors de l’inauguration précipitée du nouveau  Centre Culturel à la veille des élections municipales de Mars 2014  La partie du centre culturel restée inachevée aurait été bien utile pour l’association du groupe d’histoire et le stockage dans de bonnes conditions sécurisées de leurs archives.
  • Trésorerie d’Ecully: elle est fermée définitivement depuis Décembre dernier. Que deviendra ce bâtiment remarquable?IMG_3684
  • Frénésie de constructions immobilières dans le désordre, sans vrai plan d’urbanisme : à qui profite t-elle? La presse régionale a pris le relais  des nombreuses remarques faites à ce sujet sur le blog et fait état  de pistes de réflexion pour un urbanisme plus harmonieux (Le Progrès du 28/12/2014). Un constat inquiétant : après l’avalanche de permis de construire délivrés pour de grands programmes immobiliers depuis les dernières élections municipales, il est trop tard pour envisager ou réfléchir à un développement harmonieux de la commune…Après la démission de M.Lardy ex-adjoint à l’urbanisme il y a bien des questions à se poser sur le devenir de la commune passé de village à ville sans réelles réflexions pour un plan d’aménagement concerté et réfléchi. Quant à la mixité sociale, elle est rejetée de l’autre côté de l’autoroute : comment pourrait il en être autrement avec  des promoteurs qui construisent à des prix très élevés (jusqu’à 4500euros et plus le m2) inaccessibles pour beaucoup…..photo 5-3photo 4-3
  • Ecully, ville vieillissante : Dans son article du 28 décembre dernier la presse régionale ( Le Progrès) le signale. C’est un état de fait, et la conséquence logique d’un habitat inaccessible en raison des prix excessifs de l’immobilier local dont le centre ville. A remarquer aussi que nombre d’étudiants du Campus se détournent de la vie communale particulièrement morne les soirs et les week ends, lui préférant les attraits de Lyon.
  • A quand la diffusion internet du magazine municipal pour les foyers équipés, ce qui permettrait une réduction très sensible des coûts papier et d’impression (tirage actuel à 9000 exemplaires).

2 réflexions au sujet de « La navette 75 en questions… suivie d’autres questionnements »

  1. La mairie d’Ecully pris en flagrant délit d’abus de pouvoir :

    Une plainte auprès du procureur de Lyon a été déposée en mai 2016 contre Monsieur Uhlrich, maire d’Ecully pour abus de pouvoir, complicité de faux et usage de faux et de fausses attestations dans le cadre d’une série d’autorisations d’urbanisme obtenues par fraude dès 2014 concernant notamment la création d’une résidence étudiante « 14a chemin du rafour » au profit de Monsieur Aziz.

    Dans cette affaire, on parle de :

    • Travaux réalisés sans autorisation d’urbanisme puis régularisés illégalement.
    • Violation du code de l’urbanisme.
    • Violation du PLU.
    • Fausses attestions.
    • Faux et usage de faux.
    • Manquement aux obligations de sécurité pour les locataires d’une résidence étudiante du fait du non respect des règles d’urbanisme.
    • Responsabilité civile de la commune d’Ecully qui pourrait être mise en cause en cas de sinistre touchant cette résidence étudiante.
    • Fraude fiscale.
    • Fausses déclarations dans le cadre d’une procédure administrative supervisée par la Cada (commission d’accès aux documents administratifs) visant à récupérer les grands livres comptables de la commune d’Ecully.

    Il y a preuve que les autorisations d’urbanisme ont été obtenues par fraude avec falsification de document. Il y a preuve que Monsieur Uhlrich (Maire d’Ecully), Monsieur Fustier (Adjoint à l’urbanisme) et Madame Mege Muller (responsable du service urbanisme à la ville d’Ecully) ont eu connaissance dans l’exercice de leurs fonctions de l’illégalité de la situation et se sont abstenus, de façon délibérée, d’y mettre fin malgré nos demandes répétées d’annulation et celles de nos voisins.

    Rappelons qu’une autorisation d’urbanisme obtenue par fraude ne crée pas de droit au profit de son bénéficiaire de sorte que l’autorité qui l’a délivrée est tenue d’en opérer le retrait sans délai dès lors qu’un tiers lui demande ce retrait et que l’autorisation est illégale.
    (CAA MARSEILLE, 19 mai 2011, req. n° 09MA02311)

    Comment la falsification de document a-t-elle été constatée ?

    En 2014, nos voisins ont fait une copie des autorisations d’urbanisme dans le cadre d’une procédure classique de recours. Il faut croire que la mairie ne s’attendait pas à ce que d’autres voisins fassent, de nouveau, une copie complète de ces mêmes autorisations d’urbanisme un an plus tard pour la comparer ensuite avec la version précédente. C’est là que la falsification de document a été constatée. Pour information, même les services du Grand Lyon (responsable de l’avis technique) n’étaient pas au courant au 14/04/2016 (donc 2 ans après les autorisations) de la création de cette résidence étudiante parce que cette information leur avait été cachée.

    Qu’est ce qui a mis le feu aux poudres ?

    Les stationnements illégaux et dangereux des étudiants « chemin du rafour à Ecully » ont provoqué l’hospitalisation en urgence le 02/10/2014 de ma femme enceinte avec une menace d’accouchement prématuré à 6 mois. Sans l’intervention de l’hôpital de la Croix Rousse (niveau 3 en maternité) et des mois d’hospitalisation, nous perdions notre fils né tout de même à 33 semaines (7 mois). Au lieu de mieux sécuriser la rue, la mairie d’Ecully, non seulement d’être au courant de cette situation dangereuse, a amplifié volontairement le problème en ne respectant pas la loi de façon répétitive dans cette affaire.

    Nous avons porté plainte, non pas par plaisir mais par inquiétude alors n’hésitez pas à signer cette pétition parce que la mairie d’Ecully se croit au-dessus des lois, n’a aucune morale, bafoue nos droits et joue avec la vie de nos enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.